Les autorisations sanitaires

Les activités de soins, listées par le code de la santé publique font l’objet d’une procédure d’autorisation préalable auprès de l’agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie. L’autorisation est accordée, après avis de la commission spécialisée de l’organisation des soins par la directrice de l’ARS, pour cinq ans, si le projet satisfait à des conditions d'implantation et à des conditions techniques de fonctionnement. (Article L6122-1 du CSP)

Le  Centre hospialier du val d'Ariège est titulaire  d'autorisations sanitaires qui lui permettent  d'exercer son activité dans le cadre de cette réglementation nationale.

Voir le tableau Les autorisations

Le GIE IRM de l'Ariège, dont l'activité est réalisée dans les mêmes locaux que le CHIVA, dispose  en son nom d'une autorisation pour l'exploitation d'un appareil IRM d'1.5 Tesla (date d'échéance 14/08/2021). Son fonctionnement repose sur participation à 50% des radiologues libéraux de l'Ariège et 50% des radiologues publics hospitaliers.

 

Les coopérations et réseaux de soins

Afin d’être plus efficients dans la prise en charge du patient, les hôpitaux publics nouent désormais de multiples relations avec d’autres établissements publics et privés, ainsi que des professionnels libéraux de santé, tant sur le plan départemental que régional. De nombreux réseaux de soins sont ainsi constitués, contribuant ou renforçant les compétences de chacun pour le plus grand profit des patients.

Dans des domaines aussi variés que la périnatalité, la cancérologie, les soins palliatifs ou l’hygiène, le centre hospitalier du val d’Ariège et le centre hospitalier du pays d’Olmes participent à des réseaux de soins et entretiennent de nombreux partenariats avec les autres établissements hospitaliers du territoire.

La politique de partenariat développée par le CHIVA et le CHPO se traduit par la signature de près de 300 conventions de coopération dans de nombreux domaines qui organisent concrètement ces échanges :

  • Au niveau régional

Avec le CHU de Toulouse, un partenariat s’est engagé dès 1995 par un accord cadre avec le CHIVA, afin de compléter les actions de coopération, consolider et développer l'offre de soins en Ariège. Plus spécialement, en matière de diabétologie, néonatologie, angiologie, cancérologie, pneumologie et neurologie

Avec l’institut Claudius Regaud en cancérologie

 

La participation du CHIVA au projet de téléradiologie régionale permettra une diffusion de l’imagerie médicale sécurisée de très haute qualité.

 

  • Avec la médecine libérale et les professionnels de santé du département,

Les deux établissements s’investissent également dans une démarche de rapprochement «ville-hôpital» afin de mettre en place les conditions d’une collaboration efficace entre les médecins généralistes, les spécialistes libéraux et les praticiens hospitaliers.

 

  • Avec les établissements de santé du département :

- le CHAC pour la pédiatrie et la gynécologie, la cancérologie, la néphrologie, la psychiatrie ;

- les hôpitaux de Tarascon et d’Ax- les-Thermes pour la réadaptation et les soins de suite, l’hygiène, la gestion des risques.

 

  • Autres partenariats:

- avec une SELAR d’urologues privés,

- en Midi-Pyrénées avec des réseaux comme  Oncomip, Diamip, le Reppop, Previos...

 

Des sites à consulter

Voir la liste des sites

Des associations pour vous aider

Des  associations, Indépendantes de nos établissements, peuvent vous apporter un service efficace dans certaines situations difficiles

Liste des associations intervenants auprès des patients hospitalisés

Liste des associations s’adressant aux malades souffrant d’une pathologie

 

Les autorisations sanitaires

Les activités de soins, listées par le code de la santé publique font l’objet d’une procédure d’autorisation préalable auprès de l’agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie. L’autorisation est accordée, après avis de la commission spécialisée de l’organisation des soins par la directrice de l’ARS, pour cinq ans, si le projet satisfait à des conditions d'implantation et à des conditions techniques de fonctionnement. (Article L6122-1 du CSP)

Le  Centre hospialier du pays d'Olmes  est titulaire  d'autorisations sanitaires qui lui permettent d'exercer son activité dans le  cadre de  cette réglementation nationale. 

Tableau des autorisations

Les coopérations et réseaux de soins

Afin d’être plus efficients dans la prise en charge du patient, nos hôpitaux publics nouent de multiples relations avec les partenaires de santé et du secteur médico-social, tant sur le plan départemental que régional. Le centre hospitalier du val d’Ariège et le centre hospitalier du pays d’Olmes participent à des réseaux de soins et entretiennent de nombreux partenariats avec les autres établissements hospitaliers du territoire et la médecine de ville.

La politique de partenariat développée par le CHIVA et le CHPO se traduit par la signature de près de 300 conventions de coopération dans de nombreux domaines qui organisent concrètement ces échanges :

  • Au niveau régional

Avec le CHU de Toulouse, un partenariat s’est engagé dès 1995 par un accord cadre avec le CHIVA, afin de compléter les actions de coopération, consolider et développer l'offre de soins en Ariège.

- avec le CHU en matière de diabétologie, néonatologie, angiologie, cancérologie, pneumologie et neurologie

Avec l’institut Claudius Regaud en cancérologie

La participation du CHIVA et du CHPO au projet de téléradiologie régionale permet une diffusion de l’imagerie médicale sécurisée de très haute qualité et un partage de cette information par tous les établissements prennant en charge le patient (avec son autorisation).

  • Au niveau de la médecine libérale et des professionnels de santé libéraux du département

Les deux établissements s’investissent également dans une démarche de rapprochement «ville-hôpital» afin de mettre en place les conditions d’une collaboration efficace entre les médecins généralistes, les spécialistes libéraux et les praticiens hospitaliers. Pour illustrer cette coopération, le centre hospitalier du pays d'olmes travaille avec les médecins de ville, les kinésithérapeutes et les pharmaciens sur l'éducation thérapeutique des personnes qui chutent.

  • Au niveau des établissements de santé du département

- le CHAC pour la prise en charge des pathologies pédiatriques, gynécologiques, cancérologiques, néphrologiques et psychiatriques

- les hôpitaux de Tarascon et d’Ax- les-Thermes pour la réadaptation et les soins de suite, l’hygiène et la gestion des risques.

- Fin 2016, l'ensemble des équipes qui vous prendront en charge à l'hôpital pourra s'appuyer sur vos antécédents et examens à travers le dossier patient informatisé commun. Vous bénéficierez ainsi d'une prise en charge de qualité et sécurisée.
- les patients du centre hospitalier du pays d'Olmes sont pris en charge par des spécialistes du CHIVA grâce aux consultations réalisées localement sur le CHPO (cardiologie, addictologie, néphrologie, chirurgie viscérale, pédiatrie et obstétrique, chirurgie orthopédique-traumatologique).

  • Les réseaux

De nombreux réseaux de soins sont constitués dans des domaines aussi variés que la périnatalité, la cancérologie, les soins palliatifs, la diabétologie et l’hygiène... Ils contribuent et/ou renforcent les compétences nos équipes pour le plus grand profit de nos patients.  Ainsi vous pourrez bénéficier d'une expertise de spécialistes au travers de concertation pluridisciplinaire.

  •  Autres partenariats

- avec une SELAR d’urologues privés,

- en Midi-Pyrénées avec des réseaux comme  Oncomip, Diamip, le Reppop, Previos...

 

Des sites à consulter

Voir la liste des sites

Des associations pour vous aider

Des  associations, Indépendantes de nos établissements, peuvent vous apporter un service efficace dans certaines situations difficiles

Liste des associations intervenants auprès des patients hospitalisés

Liste des associations s’adressant aux malades souffrant d’une pathologie