Notre organisation

qualite

La démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins est  engagée depuis plusieurs années au centre hospitalier du val d'Ariège et donne une place centrale à la prise en charge du patient. Elle porte sur l'ensemble des services de l'établissement qu'ils soient médicaux, techniques, logistiques ou administratifs.

Cette démarche est co-pilotée par la Commission Médicale d’Etablissement (CME) et la Direction, dans une approche pluri professionnelle et décloisonnée. Elle s’appuie sur des comités et instances en place dans l’établissement (tel que le comité de lutte contre la douleur, le comité de lutte contre les infections nosocomiales, le comité médicaments, le comité de liaison alimentation et nutrition, la commission des admissions et des soins non programmés etc…) ainsi que sur des compétences dédiées telles que le Coordonnateur de la Gestion des Risques Associés aux Soins et le Responsable du Management de la Prise en Charge Médicamenteuse.

Notre démarche qualité et sécurité des soins repose sur plusieurs approches complémentaires :

  • Mesurer et améliorer le niveau de la qualité grâce au suivi d’indicateurs (voir les indicateurs suivis par le CHIVA) qui peuvent être définis par l’établissement ou nationaux comme les  ICALIN (sur  la lutte contre les infections nosocomiales) ou les IPAQSS (sur la qualité et la sécurité des soins). Dans un souci de transparence les résultats sont affichés dans l’hôpital et consultables sur Internet (aller sur scope santé).
  • Améliorer nos organisations, la sécurité et l’efficience par la cartographie des processus, la gestion des risques a priori, l’évaluation des pratiques professionnelles.
  • Apprendre des erreurs et assurer la sécurité avec la gestion des risques, les comités de retour d’expérience, la coordination des vigilances sanitaires.
  • Ecouter nos usagers par l’analyse systématique des questionnaires de sortie et l’organisation d’enquêtes ciblées auprès des patients (la restauration des patients, la propreté des locaux, la prise en charge de la douleur). Les résultats sont largement diffusés aux équipes et à la Commission des Usagers (CDU) qui formule des recommandations visant à améliorer la qualité de l’accueil et de la prise en charge des personnes hospitalisées et de leurs proches.
    • Principaux motifs de satisfaction des patients :
      • L'accueil dans le service
      • La qualité des soins
      • L'attitude du personnel
    • Principal motif d'insatisfaction :
      • La qualité de la restauration

Tous les axes d’amélioration définis font l’objet de plans d’actions suivis au niveau des services et de l’établissement.

Le projet d’établissement 2015-2018 décrit notre système d’assurance qualité et précise les objectifs poursuivis par l’Etablissement.

La procédure de certification

Pour valider les démarches qualité et sécurité des soins des établissements de santé et maintenir un niveau d’exigence élevé sur les thématiques les plus sensibles, la Haute Autorité de Santé (HAS) organise la procédure de certification.  En point d’orgue, des visites périodiques sur site d’experts-visiteurs et un rapport écrit qui diagnostique les points forts et les axes d’améliorations de l’établissement visité.  Mais  la certification des établissements n’est pas un examen ou un concours que passe chaque établissement mais plutôt un travail de fond mobilisant l’ensemble de ses personnels autour d’un objectif commun : mieux travailler ensemble pour assurer une prise en charge de qualité (source HAS).

 

Le Centre Hospitalier du Val d’Ariège a été certifié avec recommandations en juin 2017.

La prochaine itération de la certification se déroulera mi 2019 selon une méthodologie centrée sur le parcours du patient.

Notre organisation

qualite

La démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins est  engagée depuis plusieurs années au centre hospitalier du pays d'Olmes et donne une place centrale à la prise en charge du patient. Elle porte sur l'ensemble des services de l'établissement qu'ils soient médicaux, techniques, logistiques ou administratifs.

Cette démarche est co-pilotée par la Commission Médicale d’Etablissement (CME) et la direction, dans une approche pluri professionnelle et décloisonnée. Elle s’appuie sur des comités et instances en place dans l’établissement (tel que le comité de lutte contre la douleur, le comité de lutte contre les infections nosocomiales, le comité médicaments, le comité de liaison alimentation et nutrition, la commission des admissions et des soins non programmés etc…) ainsi que sur des compétences dédiées telles que le Coordonnateur de la Gestion des Risques Associés aux Soins et le Responsable du Management de la Prise en Charge Médicamenteuse.

Notre démarche qualité et sécurité des soins repose sur plusieurs approches complémentaires :

- Mesurer et améliorer le niveau de la qualité grâce au suivi d’indicateurs qui peuvent être définis par l’établissement oudes indicateurs nationaux comme les  ICALIN (sur  la lutte contre les infections nosocomiales) ou les IPAQSS (sur la qualité et la sécurité des soins). Dans un souci de transparence les résultats sont affichés dans l’hôpital et consultables sur Internet (aller sur scope santé).

Exemples d’indicateur suivis :  

  • la mesure du poids du patient
  • le délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation au médecin traitant
  • la mesure de la douleur
  • la qualité des prescriptions
  • le partage d'information dans le cadre d'une anesthésie

-    Améliorer nos organisations, la sécurité et l’efficience  par la cartographie des processus, la gestion des risques a priori, l’évaluation des pratiques professionnelles.

-    Apprendre des erreurs et assurer la sécurité avec la gestion des risques, les comités de retour d’expérience, la coordination des vigilances sanitaires.

-    Ecouter nos usagers par l’analyse systématique des questionnaires de sortie et l’organisation d’enquêtes ciblées auprès des patients (la restauration des patients, la propreté des locaux, la prise en charge de la douleur). Les résultats sont largement diffusés aux équipes et à la  commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) qui formule des recommandations visant à améliorer la qualité de l’accueil et de la prise en charge des personnes hospitalisées et de leurs proches.

  • Principaux motifs de satisfaction des patients :
    • La qualité des soins
    • L'attitude du personnel
  • Principal motif d'insatisfaction :
    • La qualité de la restauration

Tous les axes d’amélioration définis font l’objet de plans d’actions suivis au niveau des services et de l’établissement.
Le projet d’établissement 2015-2018 décrit notre système d’assurance qualité et précise les objectifs poursuivis par l’Etablissement.

La procédure de certification

Pour valider les démarches qualité et sécurité des soins des établissements de santé et maintenir un niveau d’exigence élevé sur les thématiques les plus sensibles, la Haute Autorité de Santé (HAS) organise la procédure de certification.  En point d’orgue, des visites périodiques sur site d’experts-visiteurs et un rapport écrit qui diagnostique les points forts et les axes d’améliorations de l’établissement visité.  Mais  la certification des établissements n’est pas un examen ou un concours que passe chaque établissement mais plutôt un travail de fond mobilisant l’ensemble de ses personnels autour d’un objectif commun : mieux travailler ensemble pour assurer une prise en charge de qualité (source HAS).

Le Centre Hospitalier du Pays d’Olmes a été certifié en mai 2017.

La prochaine itération de la certification se déroulera mi 2019 selon une méthodologie centrée sur le parcours du patient.