La direction

Le directeur, Monsieur Jean-Marc VIGUIER, président du directoire, conduit la politique générale de l’établissement et le représente dans la vie civile et en justice. Il  a été nommé par la directrice générale du centre national de gestion (CNG) le 12 septembre 2016  dans l'emploi fonctionnel  de directeur des centres hospitaliers du val d'Ariège et du pays d'Olmes.
Depuis le mois de juin 2010, l’organisation du centre hospitalier du val d'Ariège s’inscrit dans le cadre de la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (loi HPST). Les instances consultatives sont néanmoins distinctes.


Le directeur est assisté d’une équipe de direction.
L’organisation administrative, structurée en pôles concerne le CHIVA et le CHPO :

- Pôle organisation de l’offre de soins et coopérations territoriales
- Pôle ressources humaines, formation et soins
- Pôle patrimoine et logistique

Voir organigramme de direction

Voir organigramme des pôles cliniques et médico-techniques

L e directeur organise la gestion des dépenses nécessaires au bon fonctionnement de l'établissement sur la base d'une délégation de signature.

Voir la délégation de signature.

Les instances

Le centre hospitalier du du pays d’Olmes est un établissement public de santé disposant de l’autonomie administrative et financière et placé sous le contrôle de l’ARS (Agence régionale de santé).
Il est doté d’un conseil de surveillance qui se prononce sur la stratégie et exerce un contrôle permanent sur la gestion de l’établissement. Il est dirigé par un directeur assisté d’un directoire.
Des instances consultatives participent également à sa gestion.

Le conseil de surveillance

Membres avec voix délibérative :

1°) Collège des représentants des collectivités territoriales

  • 2 représentants de la commune
  • 2 représentants des établissements publics de coopération intercommunale
  • 1 représentant du département

2°) Collège des personnels :

  • 2 représentants de la commission médicale d’établissement,
  • 1 représentant de la commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques
  • 2 représentants des personnels titulaires

3°) Collège des personnalités qualifiées et des représentants des usagers :

  • 3 personnalités qualifiées désignées par le directeur général de l’ARS et le préfet
  • 3 représentants des usagers

Membres avec voix consultative :

  • Le président de la CME, vice-président du directoire
  • Le directeur général de l’ARS
  • 1 représentant du comité d’éthique
  • Le directeur de la CPAM
  • 1 représentant des familles de personnes accueillies en unité d'hébergement pour personnes âgées.

Voir la composition du conseil de surveillance du CHPO

Le Directoire

Le directoire est une l’instance chargée de l’élaboration de la stratégie médicale et de la politique de gestion. Il est investi du pilotage de l’établissement, tant vis-à-vis des tutelles (contrat pluri-annuel d’objectifs et de moyens, état des prévisions de recettes et de dépenses...)qu’en interne (politique de contractualisation avec les pôles). Ce pilotage implique de suivre l’application des politiques d’établissement (qualité - sécurité, accueil, gestion...), de fixer des objectifs aux pôles et d’évaluer les résultats de leur mise en œuvre, notamment à travers le suivi des contrats de pôles.

Il approuve le projet médical et prépare le projet d’établissement notamment sur la base du projet de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques. Il conseille le directeur dans la gestion et la conduite de l’établissement.

Voir la composition du directoire du CHPO

La commission médicale d'établissement

La Commission Médicale d'Etablissement est une instance consultative visant à associer le corps médical à la gestion de l'établissement.
La CME doit permettre à la communauté médicale de s'exprimer sur tous les sujets ayant trait à la situation et à l'évolution de l'établissement.
A titre principal, elle contribue à l'élaboration de la politique d'amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins et à l'élaboration des projets relatifs aux conditions d'accueil et de prise en charge des patients.

Voir la composition de la CME

Autres instances

- Le comité technique d'établissement (CTE) est l’instance représentative du personnel non médical.

- La commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques (CSIRMT) représente les différentes catégories de personnel soignant, de rééducation et médico-technique .

- Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

- Le comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN).

- Le comité de lutte contre la douleur (CLUD).

- La commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPEC) Voir la composition de la CRUQPEC
Associant des représentants des usagers, la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge, cette commission est chargée de veiller au respect des droits des usagers, de contribuer à l’amélioration de la qualité de la prise en charge et de faciliter les démarches des usagers. Elle est informée de l’ensemble des réclamations.

- Le conseil de vie sociale (CVS). Il a pour but de favoriser la participation et l’expression des personnes accueillies dans un établissement ou service social ou médico-social ainsi que celles de leur famille ou tuteur et les associer à l’élaboration et à la modification du règlement de fonctionnement et du projet d’établissement.

- Le comité d’éthique inter-hospitalier (centre hospitalier du val d’Ariège, centre hospitalier du pays d’Olmes, hôpital Jules Rousse de Tarascon).